LES paysages urbains sont légion dans la peinture de la Renaissance.

Mais s'agit-il de villes utopiques ou de villes réelles, de représentations ou de réalités ? Certes, la ville représentée diffuse une culture nouvelle, de la même manière que les cultures nouvelles diffusent l’image d’une ville particulière. Mais il n’en reste pas moins que l’armature urbaine, réelle et concrète autant que culturelle, est très présente en Italie, solidement établie sur la tradition grecque, puis romaine de la « cité ». Il est ainsi très compliqué d’y faire la différence entre cités réelles et imaginaires, entre héritage et nouveauté, entre apports du Moyen Age et renouvellement de la Renaissance, d'autant que ce dernier s’appuie en grande partie sur l’héritage romain, véhiculé par les œuvres de Vitruve et d’autres.

M.L.Vitruvio Pollione
De architectura traducto di latino in vulgare dal vero exemplare, ...
Stampata in Venetia : in le cale de Iane Antonio et Piero Fratelli da Sabio, MDXXIIII (1524).
In-folio (31 cm)
Réserve EP. (H1 28)
Note sur l'exemplaire : A l'intérieur le cachet du cardinal Albani témoigne de sa provenance. Il fut envoyé de Rome par Monge.. Cachet rouge : "Ecole royale polytechnique". Cité dans le recueil de documents relatifs aux origines de la bibliothèque de l'École polytechnique : ouvrages provenant de l'envoi de Rome par Monge, 5 pluviose an 9.
M.L.Vitruvio Pollione
 
Source : Ecole Polytechnique